Yerupaga
accueil préparation en trek expéditions trucs & astuces liens à propos

expédition Pérou     



La cordillère des Huayhuash : une journée spéciale
récit de voyage

Yurupaja



La journée s’annonçait spéciale, notre premier col de 5000 mètres d’altitude serait franchi vers midi. Cette étape de l’expédition était attendue depuis que nous avions fait le choix de cette destination. Les mois de préparation et d’entraînement nous permettaient d’être confiants.

Préalablement à cette étape, nous avions déjà passé 14 jours en altitude. À notre arrivée dans ce pays, nous avions séjourné à Cuzco à 3550 mètres d’altitude. Pour nous acclimater à l’altitude, nous avions fait un petit trek de 4 jours dans la vallée de l’Urubamba et visité le Machu Picchu. Par la suite, nous avions repris l’avion pour Lima et après 12 heures de bus sur des chemins inquiétants, nous sommes arrivés au premier campement de la cordillère des Huayhuash à 4174 mètres d’altitude.

Après nos cinq premiers jours de randonnée dans cette cordillère à admirer les sommets enneigés, nous quittons le camp qui se situe à 4200 mètres et prenons la direction du col de 5000 mètres tôt le matin. « Vamos » nous dit notre guide Rufino. La montée est graduelle durant la première heure et voilà que l’ascension devient abrupte et sans un seul arrêt. Après avoir aperçu un premier glacier nous voilà à mettre à l’épreuve notre cardio pour enfin arriver au point culminant de ce col. La vue est magnifique et les sommets de plus en plus près de nous. Nous sommes heureux d’avoir réalisé ce passage. Après un repos d’une trentaine de minutes, nous redescendons vers notre prochain campement à 4500 mètres.


Ce campement est situé dans une vallée entourée de hauts sommets. En regardant devant nous, nous voyons où nous irons le lendemain, dans le sens opposé d’où nous arrivons, d’un coté une série de montagnes et de l’autre côté, un col à 2 kilomètres qui permet de s’approcher du fameux Yerupaja (6634 mètres), un sommet pour les alpinistes les plus audacieux. D’ailleurs, avant notre départ nous avions visionné le film « Touching de Void » qui raconte l’histoire d’une expédition qui avait fini en cauchemar. Dans les faits, c’est une histoire sur la volonté de survivre de l’alpiniste Joe Simpson.

Nous sommes au début de l’après-midi, ce col m’attire, je n’ai en tête que la détermination de Simpson. J’ai le goût de voir de plus près ce sommet. Une autre personne du groupe a aussi envie de se rendre à ce col. Nous devons prévoir trois heures de montée et une heure de descente en n’oubliant pas que nous avons déjà 12 kilomètres de trek dans les jambes.

Le dîner terminé, Rufino nous offre de nous accompagner. Tandis que nous voyons d’autres marcheurs monter ce col par le sentier normalement utilisé, voilà que notre guide sort du sentier et nous fait monter le col en zigzagant. Il monte rapidement tandis que je dois régulièrement m’arrêter pour reprendre mon souffle.

campement

Mon cœur bat à la vitesse que Rufino escalade cette pente abrupte. Je ne suis pas le seul à prendre des pauses, certains groupes que je vois au loin cherchent leur énergie pour se rendre à ce col. Rufino nous fait signe de le suivre, comme s’il connaissait chaque pierre de cette montagne. Les passages qu'il nous indique nous font gagner du temps. Les autres randonneurs nous observent en se demandant sûrement où nous allons. Et voici qu’en 1 h 30  nous atteignons le col  (4950m). Le spectacle est de toute beauté, l’imposant Yerupaja est droit devant et entouré de sommets aussi majestueux. L’émotion est intense. Je pense aux alpinistes qui sont en train de grimper cette montagne et à ceux qui se préparent à la base à affronter ce défi de taille. Mon compagnon de montée est, tout comme moi, fier de cet exploit. Nous remercions Rufino de nous avoir fait prendre tous ces raccourcis. Nous profitons du temps économisé pour prendre une bonne pause avant de redescendre.

Voilà que Rufino nous fait signe de le suivre dans une autre direction que celle que nous nous attendions de prendre pour la descente. Nous marchons sur l’arête du col pour arriver à un pic rocheux que nous contournons. Rufino court à travers les rochers en nous expliquant en espagnol qu’un autre spectacle s’offrira à nous sous peu. Enfin, nous comprenons les signes de notre guide. Il nous entraîne dans un lieu où nous pouvons observer des vigognes, un mammifère qui vit sur le haut plateau de la cordillère. Nous voyons les premières et voilà que Rufino se remet à courir encore en nous faisant signe de le suivre. Il se dirige à l’endroit où arriveront les vigognes qui avaient pris la fuite en nous apercevant. Nous les surprenons à nouveau et le même scénario se poursuit, Rufino nous entraîne comme si les vigognes jouaient à cache-cache avec nous. Je cherche mon souffle, toutefois cette course inattendue en haute montagne me prouve que mon plan d’entraînement était pas mal au point.  

Yurupaja

pics rocheux

L’heure avance, il est temps de redescendre par un sentier que seul notre guide connaît. Rendu au camp, je raconte les beaux moments que nous avons passés en me reposant avec quelques kilomètres en plus au compteur. Eh oui cette journée s’annonçait spéciale, elle le fut et encore plus!  






cordillère des Huayhuash l'équipage

Points de repère

Quand y aller : le meilleur temps de l’année pour y faire un trek est de la mi-mai à la mi-septembre, nous nous sommes rendus à cette destination en juillet.

Comment y aller : un vol international jusqu’à Lima et un vol local jusqu'à Cusco et un transport local jusqu’au début du trek.  Pour l’ensemble du voyage nous avons eu recours aux services de l’agence spécialisée en voyages d’aventure, les Karavaniers.

Vaccins et médicaments : consulter la clinique des voyageurs de votre région.

Coût du trek par jour : plusieurs formules de trek et prix existent. Vous pouvez faire affaire avec une agence spécialisée directement de votre région ou avec une agence locale. Vous pouvez réserver par Internet (s’assurer de la fiabilité de l’agence). La majorité des treks offerts par les agences locales se font à partir de Huaraz. Les prix varient selon ce qui est inclus dans le trek. Les bonnes agences fournissent une liste détaillée de ce que comprent votre expédition.

Bonne expédition!






 retour à l'accueil      retour en haut de la page
copyright Benoit Marsan 2010
  



 Sommaire  
   accueil
   
préparation
       entraînement
       équipement
       avant un départ
   en trek
       sans trace
       au pays de l'ours
       que faire si...

   expéditions
  
      Afrique
           
Tanzanie
        Amérique du nord
           Alaska
           Nord-Est américain
           Ouest-canadien
             
Côte ouest canadienne
             Rocheuses canadiennes

           Ouest-américain
                État de Washington
                    récit de voyage
           
Rocheuses américaines
           Québec
       Amérique du sud
           Patagonie
           Pérou
                récit de voyage   

       Asie
 
        Ladakh
                récit de voyage

       Europe
         Islande
               récit de voyage
                       Turquie      
   trucs et astuces
   liens
   à propos