Yerupaga
accueil préparation en trek expéditions trucs & astuces liens à propos

Afrique
Tanzanie

Amérique du nord
    Alaska
    Nord-Est américain
    Ouest-canadien
         Côte ouest canadienne
         Rocheuses canadiennes
    Ouest-américain
        État de Washington
        Rocheuses américaines
    Québec
Amérique du sud
    Patagonie 
    Pérou
Asie
 
    Inde Ladakh
Europe
      Islande
      Turquie

Le Pérou, le pays des Incas et de la cordillère des Huayhuash

Expédition: du 30 juin au 20 juillet 2006

Voici quelques faits saillants qui ont marqué notre expédition (notes du carnet de voyage)

Ce voyage s'est fait en trois grandes étapes : Cuzco et le trek d’acclimatation, le Machu Pichu et le trek de 10 jours dans la cordillère des Huayhuash.

Jours 1 à 3:
Quel début ! Arriver à Lima sans ses bagages et son équipement d’expédition a été tout un casse-tête. Malheureusement, nous allons récupérer nos bagages uniquement au neuvième jour de notre expédition.
Nous quittons Lima au petit matin pour nous rendre à Cuzco (3326 m d’altitude). La première journée a été consacrée à informer la compagnie d’assurance du retard des bagages et à trouver de l’équipement d’expédition de remplacement.
Dès notre arrivée, nous avons constaté l’effet de l’altitude. Nous devons prendre le temps de s’acclimater. Au Pérou, le «maté de coca» est un breuvage très prisé pour faire face au problème d’altitude. Ce produit est une tisane de feuilles de la plante de coca non traitées chimiquement donc non hallucinogène. Nous le retrouvons dans les hôtels, dans les restaurants et dans les marchés.  
À la deuxième et à la troisième journée, nous avons visité Cuzco et les sites historiques Incas des alentours. Ces endroits étaient intéressants et très colorés.

Jours 4 à 8:
À la quatrième journée, afin de favoriser notre acclimatation, nous avons quitté Cuzco pour entreprendre un trek dans la vallée sacrée de l’Urubamba. C’est un équipage «d’Arieros» avec 2 guides québécois qui nous ont guidés durant le trek.

Ces quatre journées nous ont permis de passer des cols de plus de 4000 m, d’admirer les hauts sommets qui nous entouraient et de rencontrer la population locale, des Quichuas. Nous avons aussi vu des lamas et des alpagas. À la huitième journée, nous nous sommes rendus à Ollantaytambo pour y prendre le train qui nous a conduit au petit village d’Aguas Calientes, notre porte d’entrée pour le Machu Picchu.

vallée de l'Urubamba

   

Cuzco
vallé de l'Urubamba

Jour 9:

Visite du merveilleux site du Machu Picchu, notre guide péruvien nous décrit à la perfection l’histoire de ce lieu et celle des Incas. Il nous fait aussi découvrir les nombreux secrets des différents temples. Malgré que le site était bondé de touristes, la visite a été impressionnante. Pour éviter la foule, nous étions partis de l’auberge très tôt pour prendre le premier bus à 5:30 h afin d’être au site avant le levé du soleil. La visite s’est conclue par un repas spécial : du « kwee » (cochon d'Inde, très beau…). De retour à Cuzco, nous retrouvons enfin nos bagages. En soirée, c’est la préparation pour le deuxième trek et un souper de départ pour les randonneurs qui avaient optés seulement pour le trek de l’Urubanba et la visite du Machu Pichu.
Machu Picchu






cordillère des Huayhuash
cordillère des Huayhuash

barière

Jour 10:
De Cuzco, nous nous envolons vers Lima puis nous prenons un bus qui nous transporte au début de notre deuxième trek, la cordillère des Huayhuash. Nous roulons pendant 12 heures sur une route sinueuse de terre et de poussière. Il y a plusieurs postes de contrôle sur la route. Enfin, nous arrivons à destination à 0:30h.

Jour 11:
Jour de repos, lecture et prise de notes dans le carnet de voyage à 4 174 m d’altitude. En après-midi nous avons exploré une crête à 4 500 m.

Jour 12:
Début du trek, nous marchons durant 8 km. Le paysage est fort intéressant, nous croisons un lac d’eau chaude. Les montagnes sont magnifiques. Les Huayhuash nous donnent un premier spectacle. Nous établissons notre campement à 4 251 m.

Jour 13:
Le levé du soleil est génial, des enfants nous ont rendu visite au campement, leur contact était chaleureux. Au cours de cette journée de marche, les panoramas étaient de toute beauté. Après 11 km, nous nous sommes installés pour la nuit au pied d’un glacier à 4 175 m.

Jour 14 et 15:
Deux autres journées avec un levé du soleil digne d’une photo de la revue « National Geographic ». Nous avons franchi plusieurs cols. Le sentier était difficilement repérable, mais notre guide péruvien connaissait bien l’endroit.

Jour 16:
Après avoir eu à payer par l’intermédiaire des guides de nombreuses taxes depuis le début du trek (taxe pour le droit de passage, taxe pour le camping et taxe pour l’herbe pour les ânes et les chevaux) nous voici arrêtés en plein milieu du trek par une clôture qui barre le sentier où des paysans armés sont venus nous collecter une autre taxe. Après le paiement, ils ont déverrouillé et ouvert cette barrière. Nous avons poursuivi notre trek pour arriver, après une journée de15 km, au campement et à un hot spring fort reposant.




Jour 17:
Une journée particulière, nous avons repris notre route à 7:30 h, l’objectif est de franchir un col de 5 000 m. La montée était abrupte et sans arrêt, toutefois elle s’est effectuée avec facilité. La réalisation de ce défi a été génial et la vue sur les montagnes était merveilleuse. Nous profitons pleinement de ce col à 5 000 m d’altitude. Après une journée de 12km de marche, nous sommes arrivés au campement à 4 500 m. Dans l’après-midi, avec un autre membre du groupe et le guide péruvien, nous nous sommes rendus à un autre col qui nous a permis d’admirer le sommet du Yurupaja.

Jour 19:
Le levé s’ effectue plus tôt que d’habitude, la lune brille et le spectacle en vaut la peine. Nous avions plus de 7 heures de marche à faire afin de parcourir 14km dont une bonne partie était en ascension afin de remonter à plus de 4 500 m d’altitude. À mi-trajet nous avons aperçu la cordillère Blanche en atteignant un col à 4 850 m.

Jour 20:
Aujourd’hui, un dernier col est à franchir à 4 800 m pour arriver à notre campement, un site magnifique. Cet endroit est reconnu par l’UNESCO parmi les lieux les plus beaux de la planète.  De cet emplacement, nous avons admiré la cordillère dans toute sa splendeur. L’équipe péruvienne a préparé en après-midi un festin pour le souper, une pachamanka (mouton cuit avec des pommes de terre dans un four creusé dans la terre). Nous avons assisté aux étapes de la préparation du repas, allant de la confection du four et de l’abattage de la bête jusqu’à sa cuisson.  Le souper a été sous le signe de la fête. Nous avons remis des cadeaux à l’équipe péruvienne et nous avons dégusté ensemble ce festin.

Jour 21:
Dernière journée du trek, 11km en 5 heures, une descente dans la vallée jusqu'à Llamac. Par la suite, nous nous sommes entassés dans un petit bus qui nous a ramené sur une route sinueuse au village de Chiquian. Nous avons passé la nuit dans une petite auberge fort sympathique.

Jour 22:
Départ du village à 5:30 h pour se rendre à la capitale de Lima avec ses 10 millions de population, ce qui contrastait avec ce que nous avions vécu depuis le début de l’expédition. À notre arrivée dans la capitale, nous avons traversé en voiture les quartiers les plus pauvres et les plus riches. Nous avons visité le centre-ville, l’architecture coloniale espagnole est très présente.

Jour 23:
Départ de Lima pour Montréal, fin de l’expédition.

 
Ce que nous retenons du Pérou en plus des magnifiques sommets enneigés, est la richesse culturelle de ce pays et l’hospitalité des gens. Les Péruviens disent qu’ils « n’ont jamais trop d’amis » donc tous ceux que nous avons croisés avaient une approche amicale tout au long de notre séjour. La nourriture a été remarquable autant dans les villes qu’en expédition. Pendant notre voyage, tous les aspects logistiques étaient parfaits. Les guides québécois et péruviens ont su être à l’écoute de nos besoins et y répondre. Ils nous ont fait parcourir de merveilleux paysages en haute altitude.

Bonne expédition!
cordillère des Huayhuash

trek
lac
cordillere des Huayhuash







La cordillère des Huayhuash une journée spéciale!



récit de voyage
La journée s’annonçait spéciale, notre premier col de 5000 mètres d’altitude serait franchi vers midi. Cette étape de l’expédition était attendue depuis que nous avions fait le choix de cette destination. Les mois de préparation et d’entraînement nous permettaient d’être confiants. poursuivre le récit

Yurupaja

Galerie de photos
Sacsayhuaman
vallée sacrée

site de Sacsayhuaman vallée sacrée
Cuzco vallée de l'Urubanba

Cuzco vallée de l'Urubanba
alpagas
vallée de l'Urubanba
alpagas vallée de l'Urubamba
"kwee"
Ollantaytambo
« kwee » (cochon d'Inde) Ollantaytambo
cordillère des Huayhuash
lac

cordillère des Huayhuash lac de la cordillère
Huayllapa
enfants
école du village de Huayllapa enfants du village
cordillère des Huayhuash
Llamac

site de Jahuacocha Llamac
Chiquina Lima
Chiquian Lima
Yurupaja
Pampa Llamac
villageoise
Yurupaja vallée vers Llamac villageoise de la cordillère
Cuzco Cuzco Machu Picchu
Cuzco Cuzco Machu Picchu







 retour à l'accueil     retour vers le haut de la page 
copyright Benoit Marsan 2010
  



 Sommaire  
    accueil
   préparation
       entraînement
       équipement
       avant un départ
   en trek
       sans trace
       au pays de l'ours
       que faire si...

   expéditions
  
      Afrique
           
Tanzanie
        Amérique du nord
           Alaska
           Nord-Est américain
           Ouest-canadien
             
Côte ouest canadienne
             Rocheuses canadiennes

           Ouest-américain
                État de Washington
                    récit de voyage
          
Rocheuses américaines
           Québec
       Amérique du sud
           Patagonie
           Pérou
                récit de voyage   

       Asie
 
        Ladakh
                récit de voyage

       Europe
         Islande
               récit de voyage
                      Turquie      
   trucs et astuces
   liens
   à propos